Une petite contribution

0 Une bien belle introduction...

et oui elle est de moi... un peu aidé par tous les autres ! Un peu sérieuse (mais pas trop quand même :-) car pour le boulôt (non, je ne passe pas mes jours à écrire des pages ouèbes débiles :-)... et donc malheureusement dans la langue des Albionais, mais comme il y a plein d'images ça ne devrait pas trop te gèner :-)

I Un peu de théorie...


Micro-resonateur suspendu


Actioneur electrostatique interdigite (comb-drive)

II Un peu de process...

<process chart>
Les films SAM : un revètement contre l'adhésion lors de la liberation des microstructures et lors de leur utilisation

La Su-8 en action!
Résine très épaisse : la resine EPON SU-8 ou la LIGA pour les pauvres... mais malins :-)


Quelques notes sur la polarisation des actioneurs electrostatiques : DC, AC, AC + DC (avec en prime le schéma d'un amplificateur de tension!)

III Un peu de marquetique...


 Commutateur tout-optique pour transmission à fibre optique: enquète sur l'état du marché et de la recherche - 03/1998

IV Un peu de philosophie...

L'esprit MEMS vu par le Prof. Kristopher Pister
(A lire et à méditer :-)

Bon, OK, cela fait un peu paternaliste, "Vas-y Luke, choisi le bon cote de la Force", le mec qui se croit un peu plus malin que les autres, et qui n'a pas une femme et dix-huit gosses a nourrir, mais bon, un peu d'idéalisme dans un monde de brutes n'a jamais fait de mal a personne, alors que le chocolat :-) Cette éthique devrait pouvoir s'appliquer sans efforts au monde scientifique académique dont le but devrait toujours demeurer le progrès de la Science pour l'Humanité (avec de grands S et H :-), ce que quelques-uns (une minorité, rassures-toi) ont tendance à oublier... Evidemment pour les autres acteurs de la recherche (privée), cela paraît plus difficile à mettre en application, mais ce ne sont pas généralement contre ceux-ci que l'on a le plus a redire...
Je résume pour ceux qui ne lisent pas la langue de Spielberg et Lucas :
- partages tes idees et discutes-les, combats la propension naturelle au secret, ne deviens pas un Chercheur de l'Ombre...
- ne juges pas au premier coup d'oreille les idées des autres, tout particulièrement lorsque celles-ci sont dans le domaine que tu crois connaitre ou tu recherches avidement l'erreur qui s'est glissée... On se sent si vite agressé par les idées d'autrui... que l'on n'a pas eu, ou pire que l'on a eu et que l'on a pas encore mené à terme (je sais c'est dur :-)...
- ne caches pas tes idées de peur que l'on te les vole, même quand tu parles à un Chercheur de l'Ombre. La patience peut seule les guérir...
- publies pour partager, mais si publier une même idée dans une conférence et dans un journal est tout a fait honnête, et que publier une même idee dans deux conférences ayant un public différent (opticien et MEMSeux par exemple) est concevable,  tout autre politique de publication, en revanche, est inadmissible (deux conférences avec un même public, deux journaux quelque soit leur thême, ... ou pire, je ne donnerai pas de nom, mais on voit pire, et tu le sais bien internaute...). Malheureusement c'est si facile de tomber dans le piege, de faire comme le voisin et de doubloner, de triploner, et oui, il faut bien gonfler son dossier, regarde lui il a plus de publis que moi... Si tu penses deja que le monde ne peut plus évoluer et qu'il faut s'adapter aux rêgles plutot que de chercher a les changer, même quand elles sont iniques, alors oui tu as raison, doublones, triplones, ton monde est bien triste... La raison de ne pas s'autoriser à soumettre deux articles, même destinés à des revues à audience très différente, est toute simple : les moteurs de recherche scientifique (INSPEC, ISI, ...) retrouveront l'article, quelque soit sa revue de publication, donc l'argument du 'différent public' valable pour une conférence dont les actes sont souvent peu ou pas disponible, ne peut ici s'appliquer...
- une idée est une vraie idée pas une amélioration epsilonesque sinon on retombe bien évidemment dans le cas du doublon...
Et oui, je sais, si l'on a cet esprit il est deja tres bien de pondre... 1 ou 2 papiers par an en tant que premier auteur. Rassures-toi, avec autant de thésard que permis en gratte papier, on peut encore espérer atteindre le "... wrote and co-authored more than 100 technical papers" dans les bibliographie IEEE avant l'age de la retraite :-) Souviens-toi que 2 barils de lessive 'X' ne remplaceront jamais une petite dose de lessive 'bon papier'...

Pour finir, n'oublies jamais que tu es une petite crotte et que dans cent ans il est peu probable que l'on se souvienne ni de toi... ni de moi :-)... et en tous cas pas grace a un triplon :-)

V Un peu de papier... ca peut toujours servir :-)

"Improved LiNbO3 technology for reducing sidelobe asymmetry in mode converter-based wavelength filters", Jpn. J. Appl. Phys. part 2, Vol. 37, n. 8B (1998) pp. 979-981[au format PDF] : un petit truc pour ameliorer la resolution de la photolithographie sur des echantillons rectangulaires

"Compact evanescent optical switch and attenuator with electromechanical actuation", IEEE J. Select. Top. in Quant. Electron., Vol. 5, n. 1 (1999) pp. 52-59 [format PDF tronçonné avec ARJ parties I, II et III. Document obtenu avec PdFLaTeX (aspect légèrement différent de la version papier)] : un MEMS optique, mélant optique intégrée et technologie MEMS pour tenter de réaliser un commutateur optique 2X2

"Micro-opto-mechanical grating switches", Sensors and Actuators, Vol. 86, (2000) pp. 127134 [format PDF tronçonné avec ARJ parties I et II] : un excellent exemple de papier que les reviewer de devrait pas laiser publier... Tu noteras à ma décharge que je ne suis pas le premier auteur (mais qui sait cela m'arrivera peut-être un jour :-), et que j'ai quand même assuré plus de 50% du labeur. Ah, évidemment avec quelques manips en plus, cela pourrait faire un papier acceptable, mais là c'est juste du torche-cul. Et je mâche mes mots. Euh, enfin, façon de parler :-)

créée 07/1998, modifiée 01/2002